Actualités

Conception des monstres d’Hytale

Ce ne serait pas une aventure sans monstres à combattre. Aujourd’hui, nous allons vous donner plus de détails sur les dangereux adversaires que vous rencontrerez lors de votre exploration d’Orbis.

Une fois de plus, arachnophobes s’abstenir ! Il y a une araignée à la fin de cet article, arrêtez de scroller lorsque vous verrez le Trork !

Article original publié sur le site d’Hytale, traduit par Matthieu.

Un squelette archer dans la zone 1.

Les squelettes sont courants dans les jeux d’aventure fantastiques. En mode aventure, vous les rencontrerez dans les donjons et les ruines en surface. Ce sont des monstres communs, mais, comme les Trorks, apparaissent sous plusieurs variantes, comme les archers, les mages, et les guerriers.

«Nous savions que nous voulions des ennemis offrant différents types de gameplay, d’outils, armes, et de portées différents» dit Thomas ‘Xael’ Frick. «Les squelettes en sont le parfait exemple, ils peuvent porter n’importe quel type d’équipement. Il s’agit d’une ‘brique’ basique qui peut devenir ce que l’on veut car basé sur le modèle humain, il est très facile de le rendre modulable.»

Ce concept art montre plusieurs variantes du squelette.

Les squelettes sont un ennemi très standard, mais leur apparence et le niveau de menace, changent au cours de votre progression. Les morts-vivants rencontrés dans les zones plus lointaines sont plus costauds, portant des équipements et des armes reflétant leur environnement et le danger qu’ils représentent.

Un guerrier dans la zone 2.

«J’ai commencé à chercher comment faire plusieurs types de squelettes en utilisant le Model Maker pour aller plus vite» nous dit Thomas. «Il est très facile de changer les skins et les armures.» Pour plus d’info concernant le Model Maker, nous vous renvoyons à notre article dédié à ce dernier.

Les Crawlers rôdent dans la pénombre, attendant de se jeter sur les aventuriers trop peu prudents.

Les créatures du Néant composent les armées de Varyn, l’antagoniste d’Hytale, vous pouvez en découvrir un peu plus sur lui dans notre présentation d’illustrations. Ces créatures démoniaques se montrent sous différentes formes, mais chacune représente une menace mortelle. Leurs designs ont tous une histoire à raconter, offrant des indices sur leurs origines et indiquant qu’ils font tous partie d’une menace bien plus importante.

«Le défi ici était de leur donner des similitudes de formes et de couleurs» poursuit Thomas, «pour indiquer au joueur qu’il s’agit de la même famille de créatures, la même faction.»

Les Yeux du Néant invoquent des alliés à leurs côtés lorsqu’ils sont menacés.

Les créatures du Néant ont leur lot de caractéristiques physiques communes : une peau pâle avec des teintes violettes, des yeux verts luisants et des cornes courbées. «Ces cornes courbées sont utilisées dans plusieurs endroits pour symboliser Varyn» explique Thomas. «Les créatures sont aussi similaires en terme de forme, même si elles sont différentes.» Faites attention aux losanges en diamant, ils sont un autre indicateur de présence de Varyn et de ses sbires.

Les monstres les plus dangereux ont une apparence menaçante, particulièrement celle ci, ce sont les sbires les plus dangereux de Varyn.

Cependant, il est important que toutes les créatures d’Hytale soient en cohésion avec le style graphique du jeu. Que vous affrontiez l’une de ces créatures démoniaques ou que vous soyez en train de vous lier d’amitié avec un Kweebec, il va de soi qu’ils font tous les deux partie du même univers. Nous y parvenons en nous basant sur les mêmes éléments communs, si vous prévoyez de créer votre propre créature un jour, vous devriez aussi garder ça à l’esprit.

«Le design joue un rôle très important, tout comme la palette de couleurs que vous utiliserez, comment vous ferez les ombres, ou vous placerez les zones de lumière et les teintes» explique Thomas.

«Le Model Maker aide beaucoup car il est basé sur des cubes, cela aide à rendre les choses plus consistantes, mais cela ne suffit pas tout seul. Vous devez également prendre en compte l’échelle des personnages, toutes les têtes de nos personnages de taille normale sont les mêmes. C’est d’autant plus vrai pour les mains et les bras, l’épaisseur d’un doigt, une griffe et la manière dont ils sont mis à l’échelle.»

Il est important d’utiliser des blocs de la même épaisseur là où cela a du sens, aussi une densité consistante à travers toutes les textures. Ainsi, tout s’unit et semble appartenir au même univers.

Un guerrier Trork garde son feu de camp.

Les Trorks sont un exemple ‘d’équilibre’, il y a un côté amusant dans leur design qui ne serait pas approprié pour un mort-vivant ou une créature du Néant, mais ils sont toujours imposants physiquement et représentent une menace.

«Le fantastique est bien souvent similaire, et le moyen de nous l’approprier est de nous amuser avec.» dit Thomas. Le nom ‘Trork’ partait de base d’une blague. «Je faisais des tests avec un archétype basique, la créature brute, une montagne de muscles. Je ne voulais pas d’un Orc ou d’un Troll, alors j’ai conçu un hybride. Tout le monde a fini par l’appeler le ‘Trork’, et nous avons fini par l’implémenter comme tel.»

Ceci étant dit, quelques joueurs n’auront sûrement pas la peur de leur vie lorsqu’ils visiteront un camp de Trorks, ou même lorsqu’ils devront se mesurer aux forces de Varyn. A la place, ils regretteront de s’être perdus en souterrain et finir dans la mauvaise grotte…

Désolé pour les araignées. Décidément, elles s’insinuent partout !

Pour télécharger une archive contenant tous les fichiers de cet article, cliquez ici !